Moutons et marées

« Les moutons sont particulièrement sensibles à l’exact moment du changement des marées. Dans ce jeu, neuf moutons attachés réagissent à ce changement, tirent sur les pieux, ébranlent les chaises et font tinter les tasses de thés. On prend les paris sur la sensibilité combinée des lignes de trois moutons – horizontale, verticale ou diagonale. Etant donné qu’il y a normalement trois changements de marées toutes les vingt-quatre heures, on a l’habitude d’enregistrer le meilleur des trois résultats. Horloges simultanées, calendriers et feuilles horaires sont utilisés pour déterminer la justesse de sensibilité des moutons.

Il semble que certains moutons des Lointaines Hébrides aient pris goût aux algues – sans doute attirés par le sel et le fer – ou peut-être n’avaient pas d’autres choix en raison du manque de pâturages. Quoi qu’il en soit, les chemins qui descendent à la plage sont escarpés, le terrain est si difficile et les marées changent si rapidement que les moutons doivent garder un œil attentif sur la mer. Ainsi sont-ils devenus hypersensibles au changement de marée. Madgett connaît ses moutons sur le bout de la laine. »