LA TACHE

PAGE EN COURS DE MISE A JOUR

PROJET EN COURS – porté par l’association Le Cri de la Fourmi (07)

http://lecridelafourmi.free.fr

Immersion

Installation

LA TACHE

Création danse et installation graphique à l’échelle du paysage.

La tache, comme phénomène naturel, ordinaire, extraordinaire.

La tache, comme motif du paysage, motif sur le paysage.

Au loin, ou plus proche de nous, il y aurait des taches à observer, impalpables, comme celles d’une ombre, d’une culture remarquable, d’une serre, d’une étendue d’eau, d’un troupeau … Des taches en mouvement, des taches fixées, incrustées.

Nous interrogeons par ce projet le phénomène ou ce qui anime un paysage, et la manière dont nous, humains, pouvons le percevoir, le ressentir, le vivre, et de le rendre compte par la danse et par l’installation plastique.

CartePostale#1

P1010704

CartePostale #2

P1010705

P1010504

LA TACHE #4

En résidences  d’été, Hautes Chaumes (63) avec Le Bief, L’Estaque (13) avec La Déviation 

« Si tu te poses un peu, le nombre de taches que tu vois là. Y a des taches vertes, les sorbiers, toutes les nuances de couleurs. Même quand tu regardes les brebis, y a des noires, y a des blanches, y a des mouraillées … » Olivier, berger à la Jacine

LA TACHE #6

« Dans le monde phénoménal, chaque matériau est en devenir, il ouvre un chemin ou une trajectoire dans un dédale de trajectoires. » Tim Ingold, Les Matériaux de la vie

Sur une idée originale d’Amandine Dorel et Clémentine Chapon, ce projet est soumis à des droits d’auteur.